Prix Excell sans2013 Logo

Résistant au feu

Construction en ossature légère

 

Une construction en ossature légère peut atteindre un degré de résistance au feu allant jusqu'à 90 minutes !

 

Dans ce type de construction, des éléments de protection tels que les plaques de gypse peuvent être installés sur l’ossature afin d’accroître le degré de résistance au feu du système porteur. Le CNB énumère à la sous-section D-2.3 de l’annexe D de la division B les durées assignées à diverses membranes de murs et de plafonds ainsi qu'à divers éléments d'ossature pour un degré de résistance au feu ne dépassant pas 90 minutes.

 

Pour obtenir de plus amples informations sur ce type de construction, visiter la section portant sur la performance des systèmes en ossature légère.

 

Construction en gros bois d’oeuvre

 

Plus la section d'un élément de gros bois d'oeuvre est grande, plus ce dernier conservera longtemps sa stabilité structurale.

 

Ce type de construction est une catégorie spéciale de construction combustible pour laquelle on demande un degré de résistance au feu d’au plus 45 minutes.

Pour assurer un certain degré de sécurité incendie des constructions en gros bois d’oeuvre, le CNB spécifie les dimensions minimales que doivent avoir les éléments structuraux ainsi que l’épaisseur et la composition des planchers et des toits. Les durées assignées à divers assemblages de murs, toits et planchers en bois massif pour des degrés de résistance au feu allant de 30 à 90 minutes sont énumérées à la sous-section D-2.4 de l’annexe D de la division B du CNB. La sous-section D-2.11 de l’annexe D de la division B porte sur les poutres et poteaux en bois lamellé-collé (ou PSL) devant avoir un degré de résistance au feu supérieur à 45 minutes.

 

Pour obtenir de plus amples informations sur ce type de construction, visiter la section portant sur la performance des systèmes en gros bois d'oeuvre.