Prix Excell sans2013 Logo

Construction à ossature légère

Les essais en laboratoire démontrent que les assemblages de murs et planchers à ossature de bois répondent aux exigences les plus sévères en matière de transmission des flammes.

 

La résistance au feu des constructions à ossature de bois dépend principalement des plaques de plâtre utilisées pour protéger la structure en bois contre les effets de la chaleur. La construction de murs résistants au feu requiert l’utilisation de plaques de plâtre résistant au feu. Les panneaux Type X sont les plus couramment utilisés. Les plaques plus épaisses procurent une meilleure barrière thermique et permettent une plus grande résistance au feu. Les essais au feu des murs à montants de bois ou d’acier, porteurs ou non, protégés par des panneaux de plâtre, démontrent qu’un mur à ossature de bois empêche la propagation de la flamme par le mur plus longtemps qu’un mur à montants d’acier. Les éléments à ossature de bois peuvent être conçus de manière à assurer un degré de résistance au feu variant de 45 minutes à 2 heures, selon le choix des matériaux et la configuration des assemblages.

 

La construction légère à ossature de bois peut être utilisée dans la plupart des bâtiments et conformément au Code national du bâtiment. Elle peut également être utilisée dans les bâtiments de grande hauteur, selon certaines restrictions.

 

Les tableaux montrés aux annexes A-9.10.3.1.A et A-9.10.3.1.B du CNB listent plusieurs assemblages de plancher et de murs à ossature de bois. De plus, l'annexe D-2.3 du CNB prescrit plusieurs degrés de résistance au feu pour le type d'ossature utilisé ainsi que la contribution des parois et d'isolants protecteurs lorsque la somme des éléments contribuants est utilisée. Les degrés de résistance au feu prescrits se résument comme suit:

 

Contribution de l'ossature en bois, des parois exposées au feu et d'autres éléments protecteurs

(adapté des tableaux D-2.3.4.A, D-2.3.4.C et D-2.3.4.D du CNB 2005)

Élément d'ossature, type de paroi et isolant protecteur

Temps(2) (min)

Montants en bois d'au plus 400 mm c/c

20

Montants en bois d'au plus 600 mm c/c

15

Solives de bois de plancher ou de toit d'au plus 400 mm c/c

10

Fermes de toit et poutres de plancher ajourées en bois d'au plus 600 mm c/c

5

Panneau de gypse Type X de 12,7 mm

25

Panneau de gypse Type X de 15,9 mm

40

Mur porteur dont les cavités sont remplies d'un isolant préformé en fibres de roche ou de laitier (masse surfacique ≥ 1,22 kg/m²)(1)

15

Mur non porteur dont les cavités sont remplies d'un isolant préformé en fibres de verre (masse surfacique ≥ 0,60 kg/m²)(1)

5

(1) Se référer au tableau D-2.3.4.D pour de plus amples informations sur les exigences relatives aux isolants de murs.
(2) Les temps alloués ne sont pas nécessairement cumulables. Se référer à l'annexe D-2.3 du CNB 2005 pour plus d'informations.

 

Assemblages de plancher et de toit pour divers systèmes de construction

Poutrelles ajourées à connecteurs métalliques Mitek - 45, 60 et 90 minutes
Poutrelles ajourées OpenJoist 2000MD - 45, 60 et 120 minutes
Poutrelles ajourées à âme métallique Mitek - 45, 60 et 90 minutes
Poutrelles ajourées à connecteurs métalliques ou âme métallique Alpine / ITW - 45, 60 et 90 minutes
Poutrelles ajourées et fermes de toit légères du WTCA - 45, 60, 90 et 120 minutes (anglais)
Poutrelles en I de APA - 45, 60 et 120 minutes (anglais)

 

Pour plus d'information
La sécurité incendie dans les bâtiments
SFPE Engineering Guide to Performance-Based Fire Protection, 2nd Edition
SFPE Engineering Guide to Fire Exposures to Structural Elements
SFPE Engineering Guide to Fire Risk Assessment
SFPE Engineering Guide to Human Behavior in Fire
Sécurité incendie
La sécurité incendie et la transmission du son dans les bâtiments résidentiels à ossature de bois
Indices de transmission du son et résistance au feu de murs de bois
Indices de transmission du son et résistance au feu de planchers en bois